Évènements en décembre 2013 au Suriname

<<Mois précédent<<

Évènements Décembre 2013 au Suriname

Fêtes culturelles et religieuses

Du 2 au 9 Décembre la population juive fête le « Chanoeka », festivité importante du calendrier juif également connue sous le nom de fête des Lumières.

Le 5 décembre est le jour de la Saint Nicolas, journée spéciale pour les enfants agrémentée de cadeaux et de nombreuses sucreries.

Le 7 décembre est le nouvel an musulman « Muharram », nom donné au premier mois du calendrier.

Le 25 décembre, à Noël , les catholiques commémorent la naissance du Christ dans les églises.

Fêtes nationales

Fin décembre la Surifesta, festival qui donne lieu à différentes festivités en divers endroits, et marque la fin de l’année.

Depuis les années 90 cette fête de fin d’année est gérée dans le cadre d’un festival « Surifesta » qui organise une série d’événements commençant à la mi-décembre et se terminant le 31. Les principales manifestations de ce festival restent l’ « Owru Yari » et le festival « Kawina ». Ce dernier a lieu le 30 décembre à Tori Oso, il présente les meilleurs groupes de musique exotiques sponsorisée par la marque de bière locale : la « Parbo », qui coule à flot!

L’« Owru Yari », se déroule le 31 décembre dans les rues de la capitale.

Les mots peuvent difficilement décrire les émotions et l’ambiance de ces dernières 24 heures de l’année. Il faut absolument les vivre ! Il s’agit d’une  expérience que vous ne pourrez ressentir dans aucun autre lieu au monde. Le 31 Décembre, toutes les entreprises ferment leurs portes pour que chacun célèbre en musique cette fête. Le centre de Paramaribo s’emplit d’une foule multiculturelle qui danse au rythme de musique et de chants. De gigantesques guirlandes de plusieurs dizaines de mètres installés par la communauté chinoise s’encensent et le son de la détonation de milliers de pétards vient se confondre aux rythmes musicaux de divers groupes de musiques vives d’autres communautés ethniques. Au fur et à mesure de l’avancée des détonations la capitale se couvre d’une fumée opaque et d’une poussière rouge.

La fête continue en général jusqu’à minuit, moment où chacun rentre chez soi pour passer le Jour de l’An en famille et entre amis, afin de prier ensemble et de réfléchir aux souhaits pour la nouvelle année.

La tradition veut que les personnes laissent les bouts de papier émiettés des feux d’artifice rouge devant les maisons, pour montrer leur participation et leur élan à laisser la « vieille année » derrière eux prêt à relever tous les défis de la nouvelle année.

Le lendemain matin, le 1er Janvier, le Suriname rampe lentement sous les tas d’extraits de feux d’artifices et pétards.

Une autre tradition du nouvel an au Suriname est la « swit watra », signifiant « l’eau douce ».  Un grand bain d’eau douce additionnée de différentes plantes fleurs et parfums est préparé afin que toute la population du Suriname puisse se rendre sur la place de l’indépendance le 31 Décembre à Paramaribo, pour y prendre un bain de « swit watra » qui amène chance et succès pour la nouvelle année.

>>Mois suivant>>