Les autres districts que Paramaribo

Le Suriname est composé de 9 autres districts ayant chacun leurs particularités

Originellement constitué de 8 divisions et de deux districts par les hollandais, le Suriname fut ensuite divisé petit à petit en subdivisions dans les années 1927, 1960 puis 1966. Pour enfin finir en 10 districts développant au fils des années leurs particularités.

Wanica

Le district de Wanica s’étend sur  une superficie de 442 km² et se compose d’une population de moins de 100000 habitants. La capitale est Lelydrop, située à 25 km du centre de Paramaribo. La population est essentiellement javanaise.  En traversant cette ville vous trouverez plusieurs petits restaurants servant des plats javanais très variés accompagnés de boissons typiques. La fête musulmane de l’Aïd Ui y est largement célébrée en septembre, sans qu’il soit possible d’en préciser le jour car la date exacte reste dépendante de la lune.

Para

Le district du Para s’étend sur  une superficie de  5393 Km² et se compose d’une population de plus de 17000 habitants.  Outre l’aéroport International Johan Adolf Pengel situé à 45 kilomètres du centre de Paramaribo, ce district présente de vastes savanes dont la savane des juifs. Au sein de ce district existe de nombreux centres de loisirs aménagés prés de petites rivières permettant des excursions  en famille. Les rivières présentent la spécificité d’une eau noire, couleur coca cola, sur fond de sable blanc. Parmi les sites à visiter Cola creek est le lieu  plus connu.

Brokopondo

Très  connu pour son barrage et son usine hydroélectrique, le district de Brokopondo s’étend sur une superficie de 7364 km² et se compose d’une population de moins de10000 habitants. Le lac du barrage est réputé pour les excursions touristiques et pour la pêche au Tucunaré.  Plusieurs îles parsèment l’étendue du lac et certaines d’entre elles sont équipées de villages offrant hébergement et restauration. Le district est également connu pour le parc naturel de Brownsberg situé  à  1h30 de transport de la ville de Paramaribo. Au sein du  parc du Brownsberg d’une superficie de 200 hectares  culmine un plateau à  500 mètres d’altitude, qui offre  une magnifique vue sur le lac Brokopondo. Plusieurs sentiers balisés permettent de se promener dans le parc, endroit idéal pour découvrir la flore et la faune de la forêt amazonienne. Le parc est équipé d’hébergements et d’un restaurant. La découverte de ce district permet également  la rencontre de nombreuses communautés noir marrons.

Sipaliwini

Plus grand district du Suriname il s’étend sur une superficie de 130567 km² et se compose d’une population d’environ 31000 habitants. Il recouvre plus de la moitié sud du Suriname. Principalement composé de forêt primaire, on y découvre de magnifiques cascades descendantes des plateaux des Guyanes. La faune et la flore y sont très variées. Ce district contient la réserve centrale du Suriname avec les plateaux de tafelberg, de nombreux inselbergs tels que le Votlzberg. Il s’étend jusqu’à  la frontière du Brésil englobant une grande savane et la réserve naturelle de Sipaliwini. Les communautés les plus authentiques d’amérindiens et de noirs-marrons  vivent dans ce district.

Commenwijne

Le district de Commewjine s’étend sur  une superficie de 2353 km² et se compose d’une population d’environ 27000 habitants. La population javanaise est majoritaire et vous aurez la possibilité de savourer des plats typiques dans de petits restaurants javanais. Ce district conserve les anciennes plantations de l’aire coloniale dont les plus célèbres sont Frederiksdorp, Pepperpot, et l’ancienne sucrerie de Mareinburg. C’est dans ce district que le fort Nieuw Amtersdam a été établi. La zone de Warrappakreek ,  riche en oiseaux spécifiques tels que les ibis rouges est un lieu prisé des  ornithologues.

Saramacca

Le district de Saramacca s’étend sur une superficie de 3636 km² et se compose d’une population d’environ 16000 habitants. La capitale provinciale est Groningen, petite ville originale où règne encore l’atmosphère de l’époque coloniale. De nombreux bâtiments en brique de l’époque y existent encore. Ce district est souvent visité par les amateurs de pêche sportive Surinamais. La réserve naturelle Coppename y a été créée en 1966, située le long de la côte prés de l’embouchure du fleuve Coppename. Cette réserve est réputée  pour ses colonies d’ibis rouges et les autres différentes espèces d’oiseaux du littoral.

Coronie

Connue aussi sous le nom de district des palmeraies, il s’étend sur une superficie de 3902 km² et se compose d’une population d’environ 5000 habitants. Sa capitale Totness est inscrite dans le programme de la fondation pour l’héritage architectural du Suriname. Le style britannique ancien des bâtiments est une attraction touristique du district. On y retrouve la réserve naturelle Péruvia, terre humide riche en palmiers Mauritia abritant les magnifiques Aras Ararauna bleus et jaunes ainsi qu’une faune variée.

Nickerie

Situé à la frontière du Guyana, le district de Nickerie s’étend sur  une superficie de 5353 km² et se compose d’une population d’environ 45000 habitants.  Nieuw Nickerie, sa capitale, située à 230 km de Paramaribo, est considérée comme la seconde capitale du pays par son activité économique. De nombreuses étendues de rizières sont visibles en arrivant de Paramaribo. On y retrouve de nombreux fruits et légumes sur le marché. Les passionnés de nature pourront visiter Bigi pang, zone de grands lacs à l’intérieur de la mangrove peuplée de nombreux oiseaux. Ce site reste aussi un lieu privilégié pour la pêche sportive au baby tarpon. Le district de Nickerie abrite la réserve naturelle Hertenrits, créée en 1972 en raison des restes précolombiens existants et s’intégrant au patrimoine naturel.

Marowjine

Ce district s’étend sur une superficie de 4627 km² et se compose d’une population d’environ 22000 habitants. C’est le district qui se situe à la frontière de la Guyane française. Albina en est la capitale porte d’entrée au Suriname pour les visiteurs venant de Guyane française. Au départ d’Albina vous pourrez visitez la réserve naturelle de Galibi lieu de ponte des tortues marines. Dans la réserve de Galibi vivent  2 villages amérindiens proposant hébergement et restauration. La route de Paramaribo traverse ce district en passant par la ville de Mongoe qui bénéficie d’une école et d’une salle d’exposition d’art tembé.